Exploitation forestière industrielle

CONTEXTE

L'industrie du bois tropical et ses promoteurs au niveau international s'accrochent depuis longtemps à l'idée que l'exploitation sélective du bois est une forme de gestion durable des forêts, et qu'elle est préférable à leur disparition totale par le défrichement en faveur de l'agriculture. En réalité, l'exploitation forestière s'est rarement avérée durable, car la plupart des opérations puisent presque entièrement dans les forêts anciennes et visent un nombre limité d'espèces d'arbres, ce qui signifie que cette industrie dépend de la conversion de concessions vers d'autres usages, tels que les plantations commerciales ou l'ouverture de nouvelles zones de forêts non exploitées auparavant. Même lorsque l'exploitation forestière est sélective, les routes nécessaires au transport du bois peuvent entraîner une « déforestation en cascade » avec l'arrivée d'exploitants illégaux, d'agriculteurs et de braconniers.

Si l'on prétend que l'industrie fournit des emplois, des revenus, des infrastructures et un développement dans les zones rurales reculées, en réalité, exploiter les forêts est un travail souvent mal payé, dangereux et temporaire. Le secteur de l'exploitation forestière est rongé par les activités illégales, les conflits sociaux et la corruption profonde des institutions politiques. Les bénéfices des taxes sur l’exploitation forestière sont souvent maigres, comparés à la superficie couverte.

570

notre position

Toute expansion de l'exploitation forestière industrielle dans les forêts tropicales engendrerait de nombreux problèmes extrêmement graves et de peu de bénéfices durables. Au contraire, l'industrie devrait revenir à un niveau où elle peut être efficacement réglementée, et la surface de forêt placée sous le contrôle des communautés locales et autochtones devrait être accrue.

Nos ACTIVITÉS

  • En collaboration avec ses partenaires, RFUK s'attaque à l'exploitation forestière industrielle à différents niveaux. Au niveau local, nous aidons les communautés à comprendre leurs droits, à négocier avec les compagnies forestières et à surveiller leurs forêts grâce à notre technologie ForestLink, ce qui accroît la transparence et réduit les illégalités dans ces zones.
  • Au niveau national, nous étudions les impacts directs et indirects de l'exploitation forestière et mettons en lumière la mauvaise gouvernance des forêts. En RDC, cela a conduit à l'annulation de dizaines de concessions illégales et à un moratoire national sur l'exploitation forestière, empêchant l'ouverture de 70 millions d'hectares de forêt à l'industrie forestière.
  • Notre programme de forêts communautaires offre une alternative innovante et évolutive aux utilisations industrielles des forêts, fondée sur les droits et les besoins des habitants de la forêt.
dcd3e904-c7c8-40d2-8167-df76829ce8b2

Publications en vedette

vignette de

Use It AND Lose It – Industrial Logging and its Role in Deforestation in the Democratic Republic of Congo

vignette de real-time-monitoring-2019

Real-time Forest Monitoring: Empowering Communities, Preventing Illegalities, Protecting Forests

vignette de _media.ashx_loggerheads-in-drc-2018

En désaccord : Le moratoire sur l’exploitation forestière en RDC

thumbnail de _media.ashx_drc-carbon-bomb-briefing-2017

Logging in Congo’s Rainforests: A ‘Carbon Bomb’ About to be Primed by the Government of Norway?