Blog

La campagne radio de Civic Response fait mieux connaître le ForestLink et le suivi communautaire des forêts au Ghana

12 June 2020

Blog de l'invité par Jemima Opare-Henaku, Assistant de Communication, Civic Response

L’organisation partenaire de RFUK au Ghana, Civic Response, vient de terminer une campagne de sensibilisation radiophonique de deux mois à travers le pays sur le suivi communautaire en temps réel (STR ou RTM - Real Time Monitoring en anglais) et auprès des communautés riveraines des forêts sur le rôle qu'elles peuvent jouer dans le suivi et la gestion des forêts.

Bien que des progrès aient été réalisés en matière de gouvernance forestière au Ghana, un suivi rigoureux des activités forestières reste nécessaire, car l'exploitation forestière illégale et d'autres illégalités forestières restent omniprésentes. Les récents efforts pour améliorer la gestion forestière comprennent le développement du système de suivi du bois du Ghana (GWTS) dans le cadre de l'accord de partenariat volontaire (APV) avec l'Union européenne, le portail ghanéen sur la transparence du secteur forestier, et des réformes législatives pour améliorer la mise en application des lois forestières, la transparence et la responsabilité.

L’une des principales préoccupations sur le terrain est le respect par les sociétés forestières des accords de responsabilité sociale (SRA) – ou clause sociale du cahier des charges. Ces accords constituent un programme à travers lequel les sociétés forestières investissent une partie de leurs ressources financières (5% des droits de coupe) au bénéfice des communautés situées dans un rayon de 5 kilomètres de leurs opérations d'exploitation forestière afin de développer des infrastructures et contribuer au développement social. Les sociétés forestières sont également censées négocier avec les agriculteurs un montant à payer pour les récoltes détruites dans leurs exploitations en raison des activités d'exploitation forestière. Cependant, les sociétés d'exploitation forestière manquent souvent à leurs responsabilités sociales ou d’indemnisations aux agriculteurs pour les récoltes détruites. Les grumes sont également souvent transportées en dehors des délais légaux autorisés pendant la nuit, ce qui peut mettre en danger la vie des membres de la communauté qui vaquent à leurs activités en soirée. Par ailleurs, au cours des deux dernières décennies, l'exploitation minière illégale dans les concessions forestières s'est également intensifiée, entraînant une perte importante de forêts qui accélère le changement climatique et ses effets sur les communautés qui ont remarqué des changements dans les cycles pluviométriques et une baisse des rendements de leurs cultures.

Beaucoup de ces illégalités se produisent a l’insu de la Commission Forestière, d’où la nécessité de la participation des organisations de la société civile et des communautés au suivi des forêts. Pour soutenir ces efforts de surveillance des forêts, Civic Response, en collaboration avec la Rainforest Foundation UK (RFUK), met en œuvre le projet « Intégrer le suivi communautaire en temps réel pour maintenir les moyens de subsistance et les forêts en Afrique centrale et occidentale». L’objectif de l'initiative est d'améliorer la gouvernance forestière grâce à une meilleure participation des communautés riveraines des forêts et de la société civile, améliorant ainsi les droits et les moyens de subsistance des populations forestières et promouvant une durabilité environnementale accrue.

Ce projet utilise la technologie Forestlink développée par RFUK, qui comprend une application mobile (Collectaur) pour collecter des informations, et une plateforme en ligne (Monitaur) pour recevoir les informations. Collectaur permet aux observateurs communautaires formés d'envoyer des alertes sur les infractions forestières en temps réel, par SMS ou connexion satellite, comprenant une brève description de l'illégalité, la position GPS, des vidéos et des photos.

La campagne de sensibilisation radio visait à informer les communautés locales sur leurs droits légaux et le rôle de ForestLink dans le suivi et la protection de leurs forêts.

Sept stations de radio dans sept districts du pays ont participé à la campagne qui a duré huit semaines: Uniik FM (Sefwi Wiawso), Edubiaseman FM (New Edubiase), Kings Radio (Konongo), Royal FM (Asankragwa), AS Radio (Enchi) , Nsoromma FM (Dormaa) et Ofie FM (Oda). Les questions abordées étaient relatives à l’état actuel des forêts au Ghana, aux causes et effets de la destruction des forêts, aux lois forestières, aux accords de responsabilité sociale et compensations aux communautés, au suivi communautaire des forêts en temps réel (STR) et aux raisons pour lesquelles les communautés riveraines des forêts devraient s’impliquer dans le STR via ForestLink.

Les auditeurs ont exprimé un grand enthousiasme pour la campagne qui les a éclairés sur des questions qu'ils ignoraient autrement:

«Je félicite Civic Response pour cette prise de conscience. Grace à cette initiative, je sais maintenant que les forêts appartiennent aux communautés, que les communautés riveraines des forêts doivent s'intéresser à sa gestion et que si la forêt est détruite, nous en subirons les conséquences. J'appelle donc les membres des communautés riveraines des forêts à participer au suivi des forêts pour notre propre bien », a déclaré Kingsley, un auditeur de Diaba dans le district de Dormaa lors d’une des émissions radio de la campagne sur Nsoromma FM.

De même, des agents de la Division des Services Forestiers (FSD) de la Commission Forestière au niveau des districts ont exprimé un vif intérêt et un soutien pour le programme. Nana Poku Bosompem, le directeur FSD du district de Sefwi Wiawso, a noté que la campagne de sensibilisation a complété les efforts de la Commission des forêts.

«Les organisations de la société civile sont très importantes pour nous. Elles sont considérées comme des partenaires dans la protection des forêts», a-t-il déclaré. «Elles sont considérées comme une force de pression qui surveille les activités de la Commission Forestière. Elles peuvent facilement nous défier si nous ne faisons pas notre travail avec diligence».

Nana Bosompem, le directeur FSD du district de Sefwi Wiawso, a personnellement participé à la campagne en se rendant au studio radio pour y répondre à des questions.

Le projet «Intégrer le suivi communautaire en temps réel pour maintenir les moyens de subsistance et les forêts en Afrique centrale et occidentale» et cette campagne radio de sensibilisation sont mis en œuvre avec le soutien de DFID - UKAID.

Previous Next

Latest Tweets