News

Les ONG appellent les gouvernements donateurs à intervenir pour arrêter les nouveaux plans d'exploitation forestière dans la RDC

23 September 2021

Le gouvernement de la RDC a annoncé des plans imminents pour lever une interdiction de 20 ans sur les nouvelles opérations d'exploitation forestière dans sa forêt tropicale du bassin du Congo - l'une des dernières forêts tropicales intactes au monde. À moins de six semaines des négociations cruciales sur le climat de la COP26, les ONG environnementales et des droits de l'homme appellent à l'intervention des gouvernements européens qui négocient actuellement un plan de protection des forêts d'un milliard de dollars avec la RDC.

« Nous sommes au bord du précipice d'un échec historique à protéger l'une des plus grandes forêts tropicales du monde - et peut-être la dernière servant encore de puits de carbone. Toute expansion - plutôt qu'une réduction de l'exploitation forestière industrielle - entraînera inévitablement une « cascade de déforestation » imparable, menaçant des millions d'hectares de forêt et les communautés qui en dépendent. » a averti Joe Eisen, directeur exécutif de Rainforest Foundation UK.  

L'exigence que tout nouvel accord avec le gouvernement de la RDC soit conditionné à un engagement contraignant à prolonger le moratoire est détaillée dans une lettre envoyée aujourd'hui aux ministres du développement, de l'environnement et des affaires étrangères de France, d'Allemagne, des Pays-Bas, de Norvège, de Corée du Sud, et le Royaume-Uni, ainsi que la Commission européenne. Ce sont tous des membres de CAFI (Initiative pour la forêt de l’Afrique Centrale), qui négocie l'accord de protection des forêts avec le gouvernement de la RDC.

 

LISEZ LEUR LETTRE ICI.

 

Previous Next

Latest Tweets