News

RFUK lance un projet d’affectation participative des terres dans la province du Maniema en RDC

01 June 2018

La Rainforest Foundation UK (RFUK) a lancé cette semaine un nouveau projet de cartographie et d’aménagement du territoire participatifs dans la province du Maniema, en République démocratique du Congo (RDC). La cérémonie de lancement a eu lieu à Kindu, la capitale de la province. Plus de 50 participants y ont assisté, dont les autorités politico-administratives,  les autorités coutumières et  des représentants de la société civile.

Le projet est financé par l'Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ) et mené en partenariat avec GeoFirst SARL, un bureau d’études spécialisé en Systèmes d’Information Géographique (SIG) et basé en RDC. Il s’appuie sur MappingForRights, l’initiative primée de la RFUK dans le bassin du Congo. Celle-ci a déjà aidé plus de 900 communautés locales à cartographier plus de cinq millions d’hectares de forêt tropicale, et a permis d’entreprendre en 2016 un projet pilote d’aménagement participatif du territoire auprès de 10 villages dans le secteur de Balanga, dans la province du Maniema.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement, le ministre de l’environnement de la province a remercié l'Agence allemande de coopération internationale pour le développement et la RFUK pour leur implication et a appelé « les communautés locales à s’approprier le projet ».

La cartographie et l’aménagement du territoire participatifs ensemble constituent un processus qui donne les moyens aux populations locales de décider de leur avenir et de gérer de façon durable et rationnelle les ressources naturelles dont elles dépendent. Le principal avantage de ce processus est d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles en intégrant la planification de l’utilisation des terres dans une approche plus holistique, tenant compte de facteurs physiques, socio-économiques, juridiques et culturels.

Au cours des dernières années, il y a eu une vague d’initiatives en matière de réforme foncière et d’efforts en termes d’aménagement du territoire dans le bassin du Congo. Ceux-ci sont de plus en plus reconnus comme un moyen efficace de gérer les ressources naturelles et de planifier le développement local.

Le travail de la RFUK dans la province du Maniema vise à développer une approche communautaire qui façonnera l’aménagement du territoire aux niveaux local et national, proposant un exemple d’approche plus durable et plus équitable de la gestion foncière qui pourrait être appliqué plus largement en RDC. Le projet RFUK d’affectation participative des terres au Maniema concerne une centaine de villages dans la province.

Comme l’explique Inès Ayari, Coordinatrice de projet pour la RFUK : « Une majorité des  communautés locales et autochtones vivant dans le Maniema dépend directement de la forêt tropicale pour survivre. Un modèle d’aménagement du territoire centré sur la population revêt une importance cruciale pour les activités de subsistance et le développement local. Il s’agit également d’une occasion extraordinaire de développer une approche harmonisée et durable de la gestion des ressources naturelles dans la région. »

Le Maniema est l’une des régions où la RFUK soutient des initiatives d’aménagement du territoire. Des projets similaires sont désormais en cours dans l’ouest de la RDC ainsi qu’au Cameroun.

Pour plus d’informations sur le travail de la RFUK en matière d’aménagement du territoire, veuillez cliquer ici.

Previous Next

Latest Tweets