Le sommet des trois bassins ne parvient pas à prendre des mesures audacieuses pour lutter contre la déforestation tropicale

1er novembre 2023

Lors de la clôture du Sommet des Trois Bassins, samedi, les gouvernements et les dirigeants se sont engagés à renforcer la collaboration pour préserver les grands bassins de forêts tropicales du monde, mais n'ont pas réussi à adopter des résultats concrets pour protéger les forêts tropicales et les communautés qui en dépendent des menaces imminentes liées à l'expansion de l'industrie et de l'extraction.

Quelque 3 000 délégués, dont des chefs d'État, des représentants de gouvernements, des organisations internationales, des institutions financières, des scientifiques, des représentants de la société civile et des peuples autochtones, ont participé à l'événement qui s'est déroulé du 26 au 28 octobre à Brazzaville, en République du Congo.

La déclaration finale adoptée par les participants jette les bases d'une feuille de route visant à renforcer la collaboration technique et scientifique Sud-Sud, la gouvernance inclusive et la solidarité entre les pays des trois bassins dans la lutte contre la déforestation. À la suite d'une déclaration de plus de 70 organisations autochtones, environnementales et de défense des droits de l'homme [lien], la déclaration souligne également la nécessité d'une plus grande participation des peuples autochtones et de la société civile aux futurs efforts de protection des trois bassins.

Cependant, la déclaration est plus remarquable pour ce qu'elle ne contient pas. D'une part, elle ne contient aucune référence aux marchés controversés du carbone et de la biodiversité, ce que de nombreux observateurs attendaient en considérant l’approche du Sommet.

D'autre part, le texte final ne contient aucun engagement à lutter contre la croissance de l'industrie extractive et d'autres facteurs de déforestation dans les trois bassins. La déclaration est également muette sur une série d'autres questions, notamment sur la nécessité urgente de renforcer la reconnaissance des droits fonciers des peuples autochtones et d'autres communautés locales, de renforcer la protection des défenseurs de l'environnement et des droits de l'homme et de canaliser davantage de ressources vers les communautés et les organisations de première ligne.

Lors d'une conférence de presse tenue le 26 octobre, des représentants des organisations de la société civile APEM, MJPE et CAD et de l'organisation autochtone ADPPA ont mis en lumière les développements pétroliers et gaziers qui se profilent dans la région du Bassin du Congo. Les intervenants ont également fait part des griefs exprimés par les communautés locales qui sont exclues de la gouvernance de leurs terres, tandis qu'un court-métrage mettait en lumière les craintes des habitants d'Idjwi, une île située dans le lac Kivu en RDC, qui ont été tenus dans l'ignorance des plans gouvernementaux en cours pour l'exploitation du gaz sur leur territoire.

« Nous ne pouvons pas rester dans la même logique [de développement] où nous promettons le changement par l'exploitation des ressources naturelles, ce qui est finalement suivi d'un plus grand malheur pour le peuple congolais, qui connaît la perte de biodiversité et la pauvreté. Si nos forêts sont encore debout, c'est parce que les populations qui y vivent en sont les meilleurs gardiens. Toute véritable approche de développement devrait être orientée vers l'aide à ces communautés forestières pour qu'elles puissent accéder directement à davantage de ressources afin de continuer à gérer et à protéger les forêts comme elles l'ont fait jusqu'à présent », déclare Bernard Adebu, directeur des programmes de l'ONG APEM.

Les trois bassins représentent la grande majorité des forêts tropicales intactes de la planète et plus de la moitié de la biodiversité mondiale. Ils font vivre plus d'un milliard de personnes et sont des lieux sacrés pour de nombreux peuples autochtones et communautés tributaires de la forêt, qui sont les gardiens de leurs ressources depuis des générations.

 

La déclaration complète est disponible ici :

Anglais

Français

Espagnol

Portugais

Bahasa

3 bassins sommet

Partagez ceci :

En savoir plus