Industries extractives & infrastructures

CONTEXTE

Le développement des infrastructures dans le bassin du Congo s'accélère. Tous les pays de la région se sont lancés dans des plans de croissance économique qui impliqueront le développement de grands projets de transport et d'énergie. De nombreux projets de longue haleine sont déjà en cours ou en phase de planification concrète, ce qui suscite des préoccupations croissantes quant aux impacts environnementaux et humains.

Nos recherches ont révélé que ces projets manquent souvent de transparence, qu'ils sont principalement conçus pour servir des intérêts particuliers, et non pour favoriser le développement, et que leurs systèmes de garanties sociales et environnementales présentent des défaillances chroniques, qui causent elles-mêmes des dommages. Les coûts réels de ces projets ne sont pas pris en compte de manière adéquate. Ceux-ci incluent des impacts indirects ou cumulatifs, qui peuvent aller bien au-delà de ceux du projet lui-même ; le déplacement des communautés locales, ainsi que d'autres coûts sociaux et culturels ; et le renoncement à des approches alternatives potentielles. La plupart de ces coûts, voir tous, sont susceptibles d'affecter les forêts de manière importante et probablement irréversible sur le long terme. Pourtant, rien n'indique que les décideurs politiques s'attaquent sérieusement à cette menace, alors que des milliards de dollars sont investis dans des zones protégées, des programmes REDD+ et d'autres solutions dites fondées sur la nature.

www.rainforestfoundationuk-3
Des femmes de Bamasobha participant à des discussions en vue d'élaborer une demande d'attribution de forêt communautaire

notre position

Les infrastructures mal planifiées présentent un double risque : elles accélèrent la déforestation tout en offrant peu d'avantages en termes de développement. Pour éviter et atténuer ces coûts, il est nécessaire d’introduire plus de transparence dans la phase de développement de ces projets, les inscrire dans des processus participatifs de planification de l'utilisation des terres et renforcer les droits fonciers et autres droits des populations locales.

Nos ACTIVITÉS

  • Nos recherches sur le développement des infrastructures et les chemins d'exploitation forestière sont à l'origine d'une importante étude des Nations unies, qui remet en question des hypothèses bien ancrées sur la déforestation et la manière de la combattre.
  • Avec nos partenaires, nous avons mené campagne pour stopper des projets d'infrastructure destructeurs, tels que les barrages hydroélectriques prévus dans le parc national d'Ivindo au Gabon et sur la rivière Ene au Pérou, protégeant ainsi des dizaines de milliers d'hectares de forêt.
  • Notre campagne sur les tourbières de la Cuvette Centrale vise à protéger l'un des plus grands puits de carbone du monde contre l’exploitation irresponsable des combustibles fossiles et le développement d’infrastructures associées, entre autres menaces.

Publications en vedette

thumbnail du rapport Congo in the Crosshairs FR

LE CONGO DANS LA LIGNE DE MIRE : les menaces de l’expansion pétrolière et gazière pesant sur le climat, les forêts et les communautés

vignette du rapport sur les infrastructures

LES ROUTES DE LA DESTRUCTION : IMPACTS ÉMERGENTS DU DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DANS LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO