République du Congo

icône d'engagement

Population

personnes
infographie-pays-taille

Superficie du pays

hectares
icône de mappage

Couverture forestière

hectares

APERÇU

Les forêts tropicales couvrent environ les deux tiers de la surface de la République du Congo et renferment un large éventail de faune et de flore. Ces forêts abritent également des centaines de communautés locales, dont plusieurs peuples autochtones, qui mènent souvent une existence semi-nomade.

Environ les trois quarts des forêts du pays sont affectés à des concessions d'exploitation forestière, un facteur important de dégradation des forêts qui n'a apporté que peu de bénéfices durables au niveau local. L'agro-industrie, les projets pétroliers et le développement des infrastructures renforcent les pressions sur la forêt, en particulier les permis qui se chevauchent sur les tourbières de la Cuvette Centrale - l'un des plus grands puits de carbone de la planète. Malheureusement, les efforts de conservation menés sous la forme d'aires strictement protégées et de projets de compensation carbone ont souvent accentué la marginalisation des populations forestières.

Malgré ces défis, il existe des possibilités juridiques pour promouvoir les droits de ces populations, dans le cadre de la loi sur les peuples autochtones de 2011, la récente législation sur les forêts communautaires ainsi que les réformes de la planification de l'utilisation des terres, même si leur mise en œuvre est lente et entravée par un manque d'espace géographique. Comme dans d'autres pays du bassin du Congo, les défenseurs de l'environnement et des droits humains sont confrontés à des menaces croissantes et sont contraints d'opérer dans un paysage politique qui laisse très peu de place à la participation civique.

Nos impacts

  • La RFUK et ses partenaires locaux ont joué un rôle de premier plan dans l'adoption par la République du Congo d'une loi historique sur les peuples autochtones en 2011 - la première de ce type en Afrique. 
  • Depuis 2019, nous avons établi un partenariat avec l'organisation locale CJJ pour aider les communautés à utiliser ForestLink pour documenter et dénoncer les activités illégales sur leurs terres, et exiger une meilleure compensation de la part des sociétés d'exploitation forestière. 
Capture d'écran 2022-05-30 173035

Projets et campagnes

ForestLink

Le suivi communautaire en temps réel est un outil mettant en lien les communautés forestières et les autorités nationales afin qu’elles puisse lutter conjointement contre l’exploitation forestière et la déforestation.

La Cartographie pour les droits

MappingForRights est un projet de cartographie communautaire dans le bassin du Congo, qui a été primé par les Nations unies. Il a débuté en novembre 2011 et est toujours en cours.

Conservation & droits humains

L’approche occidentale traditionnelle de la « conservation en forteresse » repose sur l’idée dangereuse, mais persistante que les populations locales doivent être séparées de la nature pour la garder « vierge » (parfois au profit des touristes étrangers). Non seulement cette approche entraîne des violations des droits humains, mais elle est également inefficace, car elle ignore et aliène les personnes qui ont façonné et géré ces paysages depuis des millénaires.

Agro-industrie

Les projets d'agriculture commerciale ont été associés à des déplacements forcés de populations forestières de leurs terres ancestrales, à des conflits fonciers prolongés, à la perte de moyens de subsistance sans indemnisation, ou très peu, au non-respect du consentement libre, informé et préalable (CLIP), ainsi qu'à la pollution de l'eau et des sols.

Publications

Déclaration du sommet des trois bassins

miniature de REDD+_Deconstructed_Final_Eng

Compensation carbone et REDD+ déconstruits

thumbnail du rapport Congo in the Crosshairs FR

LE CONGO DANS LA LIGNE DE MIRE : les menaces de l’expansion pétrolière et gazière pesant sur le climat, les forêts et les communautés

Aires protégées et droits autochtones : Une soumission au Rapporteur spécial de l'ONU